La Pologne rend un dernier hommage au maire de Gdansk, tué dans un climat délétère

Par

Samedi, un dernier hommage sera rendu à Paweł Adamowicz, le maire de Gdansk, poignardé dimanche. Il était l’antithèse de la majorité qui gouverne le pays : ouvert aux réfugiés, défenseur de la cause LGBT, pro-européen convaincu.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après la tristesse populaire, voici la cérémonie officielle. Samedi, un dernier hommage sera rendu au maire de Gdansk Paweł Adamowicz, mort lundi des suites de ses blessures. La veille, il a été victime d’une attaque au couteau à l’occasion d’une manifestation caritative. Environ 3 500 personnes, dont le président polonais Andrzej Duda, le premier ministre Mateusz Morawiecki et l’ancien président polonais et prix Nobel de la paix Lech Walesa, doivent participer aux cérémonies organisées par la municipalité. Aucun discours, aucun accent politique n’est prévu.