Dans le Sahel, un mirage nommé Barkhane

Par Rémi carayol

Emmanuel Macron se rend ce vendredi à Gao (Mali), pour une visite auprès des troupes françaises engagées dans la lutte contre les groupes djihadistes. Mais l’opération Barkhane n’est pas l’indéniable succès vendu depuis trois ans par le ministère de la défense devenu celui des armées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Même si Jean-Yves Le Drian a fait ses valises pour le Quai d’Orsay, l’ombre du Breton, qui fut l’inamovible ministre de la défense de François Hollande, avant d’être l’une des plus grosses prises de guerre du candidat Macron durant la campagne électorale, devrait continuer de planer au-dessus du désormais ministère des armées.