Trois écrivains décryptent Haïti, son histoire et ses cataclysmes

Par
Yanick Lahens, Lyonel Trouillot, Gary Victor (photo). Tous trois ont écrit des romans qui, dans des styles radicalement différents, se font écho, s'interpellent et racontent une même histoire: les dernière années de la présidence Aristide, les malheurs d'Haïti, la violence sociale, la confiscation du pays par des élites corrompues. Et puis, en arrière plan, cette histoire, celle de la première République noire de l'histoire. Entretien pour clore notre série d'articles sur Haïti.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Trois livres, de trois écrivains haïtiens parmi les plus connus. Bicentenaire de Lyonel Trouillot, La Couleur de l'aube de Yanick Lahens, A l'angle des rues parallèles, de Gary Victor. Un point commun: les dernières années de la présidence de Jean-Bertrand Aristide. Ou comment, en 2003-2004, un pays s'engloutit dans la violence, dans la criminalité et dans une infinie misère.