Eric Mao, le roi des matchs truqués qui ruine les clubs européens

Par Costin Stucan (The Black Sea)

À la fois agent de joueurs et chef d’un réseau d’organisateurs de matchs truqués liés à des organisateurs de paris en ligne, le Chinois Éric Mao s’empare de petits clubs européens, qu’il instrumentalise avant de les tuer. Il a déjà investi dans six clubs portugais, espagnol, tchèque ou irlandais, et poursuit ses activités en toute impunité.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La vie est dure pour les petits clubs de foot européens des divisions inférieures. Difficile de vivre avec de maigres financements et un stade souvent déserté par les fans de foot, qui préfèrent regarder la Ligue des champions à la télé. Alors, lorsqu’un investisseur chinois propose d’apporter 150 000 euros, de tisser des relations avec le gigantesque marché chinois et de faire venir des joueurs étrangers, il est difficile de refuser.