Une famille américaine au cœur de la crise des opioïdes rattrapée par la justice

Par

Aux États-Unis, les membres de la famille Sackler, des mécènes multimilliardaires qui détiennent le laboratoire à l’origine de l’OxyContin, un puissant analgésique opioïde, sont rattrapés par la justice.

Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

Aux États-Unis, les membres de la famille Sackler, des mécènes multimilliardaires qui détiennent le laboratoire à l’origine de l’OxyContin, un puissant analgésique opioïde, risquent des recours collectifs nationaux (couvrant plusieurs États) et des enquêtes criminelles, révèle le quotidien britannique le Guardian. L’OxyContin est au cœur de l’épidémie d’opioïdes qui tue presque 200 personnes par jour aux États-Unis.

Le comté de Suffolk, l’un des 62 comtés de l’État de New York, a récemment poursuivi plusieurs membres de la famille pour les overdoses mortelles et des addictions dévastant des communautés locales. Des centaines d’autres villes, comtés et citoyens pourraient suivre cet exemple, selon des avocats. Dans le même temps, des procureurs du Connecticut et de New York envisagent d’engager des poursuites pour fraude criminelles et racket contre des membres de la famille. Selon des sources légales, ils considèrent que l’OxyContin a été surprescrit de façon dangereuse grâce à une publicité mensongère, trompant les médecins et le public.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale