Une union bancaire européenne qui n'en a que le nom

Par

Ce devait être une des grandes avancées de l’Europe : les pays de la zone euro allaient mettre en place des mécanismes communs de contrôle et de sauvetage de leur système bancaire. Au bout du compte, un compromis bancal et compliqué, aux allures d’usine à gaz.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Un moment historique pour l’union bancaire », « un moment très important pour l’histoire de l’Europe », « le meilleur compromis possible ». À l’issue d’un marathon interminable comme les dirigeants européens les affectionnent, les ministres des finances n’en finissaient pas, jeudi 19 décembre, de se féliciter : ils avaient abouti à temps avant le Conseil européen à boucler un texte sur l’union bancaire en Europe. Les chefs de gouvernement n’ont plus qu’à le signer.