L'attaque contre le site gazier d’In Amenas a été menée par 40 djihadistes de pays musulmans et « même » européens, affirme Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe islamiste qui a planifié l'opération, dans une vidéo mise en ligne dimanche par le site mauritanien Sahara Media. Dans cette vidéo tournée jeudi, au deuxième jour de la prise d’otages, Belmokhtar se dit prêt à « négocier » avec les pays occidentaux, à condition « que s'arrêtent l'agression et les bombardements contre le peuple malien ». En treillis militaire, sans arme, tête nue, le chef des « Signataires par le sang »  assure parler au nom d'Al-Qaïda « mère » et non d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dont il était un dirigeant, avant d'en être récemment évincé.