mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Mediapart lun. 8 févr. 2016 8/2/2016 Dernière édition

Le Drian: «La prise d'otages était un acte de guerre»

20 janvier 2013 | Par La rédaction de Mediapart

Les forces spéciales algériennes auraient arrêté cinq assaillants dimanche. Les dirigeants occidentaux affichent un front commun contre le terrorisme, et le ministre français de la défense qualifie la prise d'otages d'« acte de guerre ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'attaque contre le site gazier d’In Amenas a été menée par 40 djihadistes de pays musulmans et « même » européens, affirme Mokhtar Belmokhtar, chef du groupe islamiste qui a planifié l'opération, dans une vidéo mise en ligne dimanche par le site mauritanien Sahara Media. Dans cette vidéo tournée jeudi, au deuxième jour de la prise d’otages, Belmokhtar se dit prêt à « négocier » avec les pays occidentaux, à condition « que s'arrêtent l'agression et les bombardements contre le peuple malien ». En treillis militaire, sans arme, tête nue, le chef des « Signataires par le sang »  assure parler au nom d'Al-Qaïda « mère » et non d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dont il était un dirigeant, avant d'en être récemment évincé.