Une Britannique déchue de sa nationalité pour avoir rejoint l'EI

Par
La Grande-Bretagne a déchu de sa nationalité une jeune femme qui avait rejoint le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie alors qu'elle était adolescente, provoquant une polémique sur le sort des apatrides en zone de guerre et les critiques de l'Onu et de l'opposition britannique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a déchu de sa nationalité une jeune femme qui avait rejoint le groupe djihadiste Etat islamique (EI) en Syrie alors qu'elle était adolescente, provoquant une polémique sur le sort des apatrides en zone de guerre et les critiques de l'Onu et de l'opposition britannique.