Dans « la tanière des partisans », la création d’Al-Qaïda

Par

Alors que les États-Unis se retirent d’Afghanistan après une guerre de vingt ans qu’ils ont perdue, Mediapart revient sur les années 1980-2020 qui ont vu l’émergence du djihad global. C’est à Djaji, dans les montagnes de l’Hindou Kouch, qu’Oussama Ben Laden et Ayman al-Zawahiri créent en août 1988 Al-Qaïda.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nichée au fond d’un immense ravin, à quelques kilomètres de la frontière pakistanaise, la base de Djaji, dans la province afghane du Paktya, se compose d’un dédale de souterrains et de galeries creusés jusqu’au cœur des falaises. Dans les années 1980-1990, trois grandes caves d’une centaine de mètres de long sur dix de large et quatre de haut accueillaient ici un hôpital souterrain, là des chars T-72 pris à l’armée soviétique, des ateliers pour les réparer ou des dortoirs.