Conflits d’intérêts: quatre candidats à la Commission européenne déjà fragilisés

Par

À l’approche des auditions, des eurodéputés passent au peigne fin les profils des candidats à la commission européenne. Même si la gravité des faits reprochés varie, quatre d’entre eux se préparent à un examen de passage mouvementé. Outre Sylvie Goulard, des ministres, anciens ou en exercice, de Belgique, Hongrie et Roumanie, sont concernés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À partir de novembre, le commissaire européen chargé de l’élargissement – qui devra vérifier le respect des règles démocratiques par d’éventuels pays candidats à rejoindre l’UE – pourrait être le même qui a détricoté l’État de droit en Hongrie.