Caucase, Asie centrale... : la Russie se retrouve en « position de fragilité » à sa périphérie

Alors que les combats ont repris entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, et que les affrontements entre le Kirghizistan et le Tadjikistan ont fait une centaine de morts ces derniers jours, la Russie semble incapable d’assurer la stabilité de la région. Entretien avec Isabelle Facon, spécialiste des politiques de sécurité et de défense russes.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Alors que l’armée russe est sur la défensive sur le front ukrainien, de violents combats ont repris depuis une semaine dans le Caucase, entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, faisant plus de 200 morts du côté arménien, et environ 80 au sein des forces armées azerbaïdjanaises, d’après le bilan officiel des autorités de Bakou.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal