Coupe-faim: le scandale de la «filière belge» de Servier

Par

En 1991, la découverte en Belgique de valvulopathies associées aux coupe-faim de Servier aurait dû conduire à leur retrait du marché. Mais le groupe a usé d'un réseau très influent pour retarder l'échéance de plusieurs années. Nos révélations sur des accidents en série qui pouvaient aisément être évités.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Cette histoire a détruit ma vie, dit Jean Malak, médecin généraliste à Binche, Hainaut, dans la région wallonne de la Belgique. C'est comme si dix personnes étaient tuées dans un accident de la route et qu'on vous accusait simplement parce que votre voiture est passée par là