Quand Doyen voulait racheter l'OM

Par Michael Hajdenberg, Michel Henry, Yann Philippin

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le fonds d'investissement Doyen et l'OM auraient pu vivre une belle histoire d'amour, avec des liens dans le football et bien au-delà, si l'on en croit un mail envoyé le 9 décembre 2015 par Arif Efendi, le fils d'un des oligarques kazakhs qui contrôlent Doyen (lire ici). Il écrit alors à Margarita Louis-Dreyfus (MLD), à l'époque propriétaire du club, et lui propose de racheter en commun un port au Brésil, en faisant miroiter de rapides bénéfices. Avec un profit attendu de « 15-20 millions de dollars » par an, rapporté à un investissement initial de 40 millions de dollars, la rentabilité serait atteinte en trois ans à peine.