«Les peuples libyen et français doivent connaître toute la vérité»

Par et

Samir Shegwara est l’homme qui fait parler les archives les plus secrètes du régime Kadhafi sur l’affaire de l’attentat contre le DC-10 de la compagnie UTA. Aujourd’hui conseiller municipal de Hay al-Andalus, un quartier de Tripoli, il a eu accès avec un groupe de révolutionnaires libyens à une exceptionnelle documentation qui a échappé à la guerre et aux bombardements de 2011.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans la chaleur du mois de juin, il ne retire le chapeau de brousse qu’il a solidement vissé sur la tête que pour éponger son crâne. Samir Shegwara, 52 ans, est l’homme qui fait parler les archives les plus secrètes du régime Kadhafi sur l’affaire de l’attentat contre l’avion de ligne DC-10 de la compagnie UTA.