La famille du président du Togo tué en 1963 réclame l’accès aux archives françaises

Par

Le 13 janvier 1963, le président du Togo, Sylvanus Olympio, figure de l’indépendance, était assassiné. Il n’y a jamais eu d’enquête sérieuse sur les auteurs et le mobile de ce meurtre. Sa famille souhaite aujourd’hui « connaître la vérité » et demande à avoir accès aux archives officielles de la France, laquelle a été au cœur des événements de cette époque.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que s’est-il passé durant les heures qui ont précédé l’assassinat du président du Togo, Sylvanus Olympio, le 13 janvier 1963, et qui l’a tué ? Cinquante-huit ans après les faits, sa famille n’a toujours pas les réponses à ces questions. Elle vient pour la première fois d’entamer des démarches pour pouvoir consulter les archives officielles françaises.