A Gaza, « on est des gens normaux, on n'aurait pas dû être pris pour cible »

Par

Au quatorzième jour de l'opération “bordure de protection”, un hôpital du centre de la bande de Gaza a été touché par une frappe israélienne, tuant 5 personnes et faisant au moins 70 blessés. Des Gazaouis témoignent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il n'y a pas de trêve. Après deux semaines de bombardements et alors que dimanche 20 juillet 2014 fut le jour le plus meurtrier du conflit avec 140 Palestiniens et 13 soldats israéliens tués, l’État hébreu a poursuivi ses frappes sur la bande de Gaza. Le bilan total depuis le 8 juillet est de 508 morts côté palestinien et de 3 150 blessés selon le ministère palestinien de la santé.