Jean-Pierre Filiu: «La clé de la défaite djihadiste se trouve en Syrie plus qu'en Irak»

L’historien Jean-Pierre Filiu, spécialiste des mouvements djihadistes, analyse pour Mediapart le fulgurant succès des djihadistes de l'État islamique en Irak à la lumière du contexte régional. Si tous les regards sont aujourd'hui braqués sur l'Irak, pour lui « la clef de la défaite djihadiste » se trouve en réalité en Syrie où une « dynamique révolutionnaire » continue, malgré tout, d'exister. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces derniers jours, l’État islamique en Irak a enregistré ses premiers revers militaires, depuis sa fulgurante percée de juin et sa conquête de la ville de Mossoul, deuxième ville du pays. Le barrage stratégique de Mossoul, qui alimente en eau et en électricité une grande partie de la région, et dont les djihadistes avaient pris le contrôle début août, a notamment été repris ce week-end par les forces kurdes et irakiennes, appuyées par l’aviation américaine.