L'austérité britannique entraîne une hausse de la misère alimentaire

Par

En Angleterre, le nombre de jours d’hospitalisation pour malnutrition a doublé en dix ans. Derrière ces cas extrêmes, se cache une montée en flèche de la pauvreté alimentaire. La politique menée depuis 2010 est largement responsable de cette précarité extrême.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Londres (Royaume-Uni), correspondance.– Il est 7 h 58 lorsque les premiers élèves arrivent à St John’s, une école primaire de l’Est londonien. La cloche ne sonne pas avant 9 heures mais, chaque matin, le réfectoire accueille une cinquantaine d’enfants, soit un quart de l’effectif de cette école publique de Tower Hamlets. Céréales, flocons d’avoine, bagels enrichis en protéines, fruits et jus de fruits : les élèves ont droit tous les matins à un petit déjeuner complet et entièrement gratuit.