Les Tunisiens tentent de réinventer leur scène politique

Par
Vote de la parité et inéligibilité des cadres du RCD annoncé ce mardi par le premier ministre, montée en puissance des islamistes, création de plus de 50 partis, dont un issu du syndicat unique... La Tunisie vit un bouillonnement politique qui peine à faire émerger un pôle au sein du camp progressiste. De notre envoyé spécial à Tunis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Tunis.