Migrants: La Bulgarie propose la fermeture immédiate des frontières de l'UE

Par
La Bulgarie, qui assure jusqu'à la fin du mois la présidence de l'Union européenne, va proposer lors du "mini-sommet" de dimanche à Bruxelles sur la politique migratoire la fermeture immédiate des frontières extérieures de l'UE aux migrants.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

SOFIA (Reuters) - La Bulgarie, qui assure jusqu'à la fin du mois la présidence de l'Union européenne, va proposer lors du "mini-sommet" de dimanche à Bruxelles sur la politique migratoire la fermeture immédiate des frontières extérieures de l'UE aux migrants.

Sofia, a précisé au Parlement bulgare le Premier ministre Boïko Borissov, va également proposer la mise en place en dehors de l'Union, en Libye et en Turquie, de centres chargés de faire le tri entre les réfugiés qui fuient les pays en guerre et les migrants économiques.

Une fois endigués les flux migratoires, l'UE pourra s'occuper des centaines de millier de migrants déjà en Europe, en prenant en charge les vrais réfugiés et en renvoyant les autres chez eux, a poursuivi Boïko Borissov.

"Je vais insister sur la fermeture immédiate des frontières extérieures de toute l'Union européenne", a-t-il dit.

La Bulgarie espère ainsi rassurer les pays d'Europe centrale et d'Europe orientale qui refusent de se voir imposer des quotas de migrants par Bruxelles.

Boïko Borissov a précisé qu'il aurait de nouvelles discussions sur ce dossier avec le Premier ministre hongrois Viktor Orban.

Jeudi, les dirigeants du Groupe de Visegrad, qui rassemble la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovaquie, ont annoncé qu'ils ne participeraient pas au "mini-sommet" de dimanche sur la politique migratoire.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale