Nul ne peut dire quand ni comment se résoudra l’impasse diplomatique créée par la situation de Julian Assange, poursuivi par la justice suédoise pour une potentielle accusation d'abus sexuel, réfugié depuis deux mois dans l’ambassade d’Équateur à Londres, et réclamé par plusieurs politiciens aux États-Unis, où un grand jury de Virginie étudie son cas. Mais on peut affirmer que ce cul-de-sac juridique sur fond de tensions internationales a été provoqué par des faits d’une importance totalement disproportionnée à leurs conséquences présentes.