Le marathonien Feyisa Lilesa devient une icône politique en Ethiopie

Par

En franchissant deuxième la ligne d’arrivée du marathon, dimanche soir lors des JO de Rio, Feyisa Lilesa a reproduit le signe des manifestants qui défient le régime d’Addis-Abeba depuis près d’un an. Il a surtout porté sur la scène internationale une crise passée inaperçue et qui a fait des centaines de morts. Décryptage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Addis-Abeba (Éthiopie), de notre correspondant.- La télévision d’État éthiopienne n’aura montré Feyisa Lilesa qu’une fois, en direct. Sa médaille d’argent au marathon des JO de Rio a bien été mentionnée le lendemain, mais les images de son arrivée ont été occultées. Pas de rediffusion, si ce n’est celle de la victoire du rival kenyan Eliud Kipchoge. Les commentateurs de l’Ethiopian Broadcast Corporation en étaient même rendus, dimanche soir, à commenter le marathon, épreuve reine au pays des coureurs, sur des images du 10 000 mètres et du marathon féminin…