Le Luxembourg officiellement désigné comme un paradis fiscal

Par

Le Forum mondial sur la fiscalité, qui regroupe 121 pays, a jugé que le Grand-Duché était « non conforme » au regard des normes internationales en matière de transparence et d'échange d'informations fiscales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est dit : le Luxembourg est un paradis fiscal. Et ce n’est plus une ONG engagée qui le clame. C’est la constatation, argumentée et dépassionnée, du Forum mondial sur la fiscalité, piloté par l’OCDE. Réuni pour la sixième fois ces 21 et 22 novembre à Jakarta, ce Forum mondial regroupe 121 pays et est missionné par le G20 pour travailler à une meilleure transparence dans les échanges d’informations fiscales. Il vient de rendre publiques ses évaluations sur la façon dont 50 pays respectent, ou non, les normes internationales de transparence bancaire et fiscale entre administrations. Et le Luxembourg, pays fondateur de l’Union européenne, a été jugé « non conforme », c’est-à-dire opaque financièrement.