Nucléaire iranien: Netanyahou encourage l'intransigeance française

Par

Le premier ministre israélien vient d’envoyer à Paris une délégation «de haut niveau». Objectif: encourager Laurent Fabius à conserver une position très ferme dans les négociations qui vont reprendre sur le nucléaire iranien. La France a la position la plus dure, en désaccord avec l'administration Obama.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À quarante-huit heures de la reprise des négociations internationales sur le nucléaire iranien, Benyamin Netanyahou vient d’envoyer à Paris une délégation « de haut niveau » chargée d’encourager Laurent Fabius à conserver une position très ferme dans ces pourparlers. Fermeté face à la délégation iranienne, mais aussi face au secrétaire d’État américain, John Kerry, accusé de « naïveté » dans ce dossier par le premier ministre israélien.