Jamais il n'y a eu autant de départs à la Maison Blanche

Encore un départ. Le conseiller américain à la sécurité nationale H.R. McMaster est remplacé par John Bolton, un va-t-en-guerre ancien ambassadeur des États-Unis à l'ONU. Jamais il n'y a eu autant de turn-over à la Maison Blanche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'était attendu. Jeudi 22 mars, le conseiller à la sécurité nationale de l'administration américaine, H.R. McMaster, a été remplacé (sur Twitter, c'est devenu une habitude) par Donald Trump. Son successeur, John Bolton, est l'ancien ambassadeur des Nations unies du temps de George W Bush. Un faucon belliciste, commentateur régulier sur la chaîne conservatrice Fox News, partisan de la guerre en Irak en 2003, favorable depuis longtemps à des frappes contre les sites nucléaires iraniens et la Corée du Nord, et qui se targue d'avoir fait sortir les États-Unis de la Cour pénale internationale (CPI) en 2002.