Economie informelle, évasion fiscale et corruption rongent l'Algérie

Par

Les rares analystes algériens indépendants avaient prévenu : le quatrième mandat de Bouteflika sera celui de la prise du pouvoir de l’économie mafieuse et informelle. Du trafic de devises au commerce international, comment cela marche ? De notre envoyé spécial à Alger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Il ne souhaite pas communiquer son véritable prénom, nous l’appellerons donc Djamel. Pour le reste, sa boutique est ouverte à tout le monde, en plein centre-ville, à deux minutes de la rue Didouche Mourad dans le marché couvert Clauzel, l’un des plus fréquentés d'Alger.