Algérie, la bataille du quatrième mandat

Les rares analystes algériens indépendants avaient prévenu : le quatrième mandat du président Bouteflika sera celui de la prise du pouvoir de l’économie mafieuse et informelle. Du trafic de devises au commerce international, comment ça marche ? Qui sont les 7 personnages clés du régime algérien? Comment la société civile tente-elle de faire émerger une nouvelle conscience politique et citoyenne, au delà du grand récit national factice imposé par le FLN? D'Alger aux Aurès, reportage dans cette Algérie qui bout.

Economie informelle, évasion fiscale et corruption rongent l'Algérie

Par

Les rares analystes algériens indépendants avaient prévenu : le quatrième mandat de Bouteflika sera celui de la prise du pouvoir de l’économie mafieuse et informelle. Du trafic de devises au commerce international, comment cela marche ? De notre envoyé spécial à Alger.

Dans les Aurès, les Chaouis veulent se libérer de l'écrasant «récit algérien»

Par
Manifestation à Batna, mardi 15 avril  © Syphax Manifestation à Batna, mardi 15 avril © Syphax

Dépossédés de leur culture chaouie (une branche du peuple berbère), les habitants de Batna, cinquième ville algérienne, le sont aussi de leur histoire, noyée dans la « bouillie » d’un régime qui s’appuie sur la religion, le conservatisme et l’arabité pour se bâtir une légitimité.

A Alger, une «observatrice» de l'opposition payée par la municipalité

Par

« Des observateurs d’Ali Benflis ? Bien sûr qu’il y en a, je vous en ramène une. » Au lycée Aissat-Idir, dans le quartier du 1er-mai à Alger, Mejid, 50 ans, contrôle les élections pour le FLN depuis 1990. Dans ce centre de vote, il est comme chez lui, et lorsqu’on lui demande s’il y a des observateurs des autres partis, il s’empresse d’aller nous en trouver.

Algérie: Bouteflika réélu, c'est «la victoire des affairistes et de l'informel»

Par

Abdelaziz Bouteflika a remporté l'élection présidentielle avec 81,53 % des suffrages, contre 12,18 % pour son rival, l’ancien premier ministre Ali Benflis. Comment envisager désormais l’équilibre du pouvoir en Algérie ? Et que penser de l’absence des forces islamistes ? Entretien avec le politologue Ahmed Rouadjia, enseignant chercheur à l'université de M'sila.

Algérie: les sept acteurs clés

Par

L'élection présidentielle algérienne du jeudi 17 avril paraît jouée. Mais au-delà du quatrième mandat d'Abdelaziz Bouteflika, d'autres acteurs – armée, services, conseillers, concurrents – se retrouvent en un partage complexe du pouvoir et de la rente pétrolière. Présentation des sept acteurs politiques qui comptent aujourd’hui.

Kamel Daoud: «Il faut être algérien pour penser l'absurde comme Camus»

Par

« Ce qui m’a aidé chez Camus, c’est de redécouvrir l’absurde, comme capital, comme dignité. » Chroniqueur au Quotidien d’Oran, Kamel Daoud publie Meursault, contre-enquête, son premier roman. De l’élection en cours à l’influence de la construction démocratique tunisienne, Kamel brosse un portrait difficile mais riche d’une société algérienne prise entre clientélisation et asséchement intellectuel. Entretien.

En Algérie, une fin de campagne délétère

Par

Entre l’absence de Bouteflika et la capacité limitée des partisans du boycott à mobiliser, la campagne algérienne pour l’élection présidentielle s’achève ce dimanche dans un climat tendu, sur fond de promesses démagogiques et de menaces des autorités.

Tariq Teguia, cinéaste algérien, déplie la Méditerranée

Par

Cinéaste phare de l’Algérie moderne, Tariq Teguia présente son nouveau film, Révolution Zendj, au festival du cinéma arabe de Marseille samedi 12 avril. C'est le prolongement tout autour de la Méditerranée d’une œuvre à part, récompensée cette année par le grand prix du festival de Belfort. Entretien.

Ali Benflis, après dix ans de silence, veut secouer le «système» algérien

Par

Après dix ans de silence, l'ancien secrétaire général du FLN et premier ministre est à nouveau candidat à la présidence de la République algérienne. Porteur d'un programme « pour le changement tranquille », l'homme s'abstient en revanche de toute critique sur l'armée algérienne ou les services de renseignements, pourtant omniprésents dans les semaines qui ont précédé la campagne.

Algérie: Barakat veut préparer une «constituante populaire»

Par

Depuis l’annonce de la candidature d'Abdelaziz Bouteflika à un quatrième mandat présidentiel, de nombreuses manifestations ont lieu à Alger et en dehors de la capitale. Un nouveau mouvement, Barakat (« ça suffit ») occupe la une des médias algériens. Entretien avec son cofondateur, Mustapha Benfodil, journaliste et dramaturge.

En Algérie, derrière la contestation, la menace d’une crise énergétique

Par

En Algérie, le président Bouteflika a déposé lundi sa candidature pour un quatrième mandat. Le régime peut-il vraiment se satisfaire d'un tel immobilisme, alors qu’à moyen terme se pose la question de l’avenir de la rente pétrolière? C'est sur elle que s’appuie le pouvoir algérien pour contenir la contestation sociale.