Au Mali, les réfugiés de Sévaré redoutent encore les groupes islamistes

Par Jean-Christophe Riguidel

Des milliers de réfugiés du camp de Sévaré s’apprêtent à regagner leurs domiciles dans le grand nord du Mali à la veille de l'élection présidentielle du 28 juillet. Ils rêvent à haute voix d’un pays pacifié, même si la terreur imposée par les islamistes a laissé des traces profondes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Sévaré (Mali), de notre envoyé spécial