DSK: l’abandon des charges, la colère des féministes

Par
Le procureur Cyrus Vance a demandé l'abandon des charges retenues contre Dominique Strauss-Kahn. L'audience prévue mardi 23 août au tribunal pénal est maintenue, à 17h30 heure française. Elle signerait la fin de l'affaire pour certains, tandis que la bataille se poursuit pour d'autres, les féministes américaines notamment. «Il n'y a que le témoignage de la plaignante (...) pour appuyer deux éléments critiques, l'usage de la force et le rapport non consenti, écrit le procureur dans sa motion d'abandon des charges. Les éléments de preuves physiques et scientifiques montrent que l'accusé a eu un rapport sexuel précipité avec la plaignante, mais ne corroborent pas son récit d'un rapport forcé et non consenti.»

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« A quelle heure est le prochain vol pour Paris ? », écrit avec une pointe d'ironie le site The Daily Beast, comme un bon résumé des titres et articles de la presse américaine sur le dernier chapitre de l'affaire DSK : le procureur Cyrus R. Vance Jr. a demandé, lundi, l'abandon des charges retenues contre Dominique Strauss-Kahn pour viol, séquestration et agression sexuelle contre Nafissatou Diallo.