Galileo: 2 satellites ratent leur orbite

Par

Deux satellites Galileo envoyés vendredi n’ont pas atteint l’orbite prévue, ce qui menace d’un nouveau retard de mise en service le système de navigation européen censé concurrencer le GPS américain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux satellites Galileo envoyés vendredi par une fusée Soyouz n’ont pas atteint l’orbite prévue, et il semblait difficile de les remettre sur trajectoire, ce qui menace d’un nouveau retard de mise en service le système de navigation européen censé concurrencer le GPS américain. « Ça sera compliqué. Nous sommes en train de voir si l'on peut rattraper la situation dans les prochaines heures », a affirmé à l’AFP Jean-Yves Le Gall, le coordinateur interministériel pour la France du programme Galileo, ajoutant que « les équipes [travaillaient] de concert sur les mesures à prendre pour essayer de ramener les satellites sur la bonne trajectoire ».