Londres attend plus de dette, moins de croissance avec le Brexit

Par

La Grande-Bretagne devra s'endetter davantage que prévu en raison du ralentissement économique attendu après le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne, a annoncé mercredi le ministre des Finances, Philip Hammond, lors de la présentation au Parlement du premier projet de budget depuis la victoire du camp du Brexit en juin.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne devra s'endetter davantage que prévu en raison du ralentissement économique attendu après le vote en faveur d'une sortie de l'Union européenne, a annoncé mercredi le ministre des Finances, Philip Hammond, lors de la présentation au Parlement du premier projet de budget depuis la victoire du camp du Brexit en juin.