Pas de projet de déployer des policiers irlandais à la frontière

Par
Le chef de la police irlandaise, Drew Harris, a démenti les informations du journal Irish Independent d'après lequel 600 policiers pourraient être déployés à la frontière avec l'Irlande du Nord en cas de Brexit sans accord.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

DUBLIN (Reuters) - Le chef de la police irlandaise, Drew Harris, a démenti les informations du journal Irish Independent d'après lequel 600 policiers pourraient être déployés à la frontière avec l'Irlande du Nord en cas de Brexit sans accord.

"Les informations d'après lesquelles 600 Gardai (policiers) seraient déployés à la frontière sont totalement fausses. Je n'ai pas parlé de cela, et je n'ai pas non plus envisagé une telle proposition", a-t-il dit dans un communiqué.

La question du sort de la frontière entre la République d'Irlande, membre de l'UE, et l'Irlande du Nord, qui constituera la seule frontière terrestre entre le Royaume-Uni et l'UE après le Brexit, est une sérieuse pomme de discorde qui bloque la ratification de l'accord de Brexit par les députés britanniques.

A en croire l'Irish Independent, des plans d'urgence sont en cours d'élaboration en cas de Brexit dur, le "pire des scénarios".

Six cents agents de police pourraient être déployés aux quelque 300 postes-frontières échelonnés le long des 500 km de frontière entre l'Irlande et l'Ulster, ajoute le journal, qui cite des sources au fait d'une réunion qui s'est tenue mercredi entre Drew Harris et ses collaborateurs.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale