Trump tempère sa position sur un retrait rapide de Syrie

Par
Donald Trump, qui avait appelé fin mars à un retrait rapide des troupes américaines déployées en Syrie, a nuancé sa position mardi, prévenant qu'il n'y aurait aucun départ tant que la mission n'aurait pas été accomplie et insistant sur l'importance de ne pas donner "carte blanche" à l'Iran dans la région.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump, qui avait appelé fin mars à un retrait rapide des troupes américaines déployées en Syrie, a nuancé sa position mardi, prévenant qu'il n'y aurait aucun départ tant que la mission n'aurait pas été accomplie et insistant sur l'importance de ne pas donner "carte blanche" à l'Iran dans la région.