Economie: pourquoi l’Allemagne semble faire mieux

Par

Les spécialistes tablent sur un recul du PIB plus modéré outre-Rhin qu’en France, en raison des structures des économies et de la gestion de la crise pandémique. Le « modèle » allemand est tout de même contraint de se réinventer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’Allemagne pourrait-elle sortir économiquement plus vaillante que la France de la crise du coronavirus ? C’est une hypothèse qui semble s’imposer, du moins à court terme. La dernière mouture du projet de loi de finances rectificative du gouvernement français prévoit ainsi un recul de 8 % du PIB français sur 2020. Une estimation encore optimiste, puisqu’un confinement de deux mois avec une reprise très partielle pourrait coûter entre 10 % et 15 % de PIB à la France, selon les calculs de l’économiste Éric Dor. De l’autre côté du Rhin, le ministère fédéral des finances ne publiera ses estimations officielles que le 29 avril, mais les instituts de conjoncture estiment que la chute du PIB allemand serait comprise entre 2,8 % et 5,4 %. L’estimation des cinq grands instituts de conjoncture allemands se situe à - 4,2 %, soit en deçà du choc de 2009.