Trudeau lie la menace de taxes US sur l'automobile à l'Alena

Par
Le motif invoqué par Donald Trump pour imposer de nouveaux droits de douane sur les importations de voitures aux Etats-Unis - la sécurité nationale - est "très léger", estime le Premier ministre canadien Justin Trudeau qui voit avant tout dans cette initiative une manière de peser sur la renégociation en cours de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LA MALBAIE, Québec (Reuters) - Le motif invoqué par Donald Trump pour imposer de nouveaux droits de douane sur les importations de voitures aux Etats-Unis - la sécurité nationale - est "très léger", estime le Premier ministre canadien Justin Trudeau qui voit avant tout dans cette initiative une manière de peser sur la renégociation en cours de l'Accord de libre-échange nord-américain (Alena).