Aleksander Čeferin, président de l’UEFA: «Non, nous ne sommes pas corrompus»

Par Rafael Buschmann et Christoph Winterbach (Der Spiegel)

Alors que l’UEFA est visée par de nombreuses critiques, son président Aleksander Čeferin défend la moralité de son institution et donne des gages aux ligues nationales et aux petits clubs. Il critique le cartel des grands clubs, qui pousse pour la création d’une Ligue des champions semi-fermée et se prononce pour un maintien de la compétition dans son format actuel.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Rien ne semble pouvoir ébranler le flegme d’Aleksander Čeferin. L’avocat slovène, réélu en février dernier pour un second mandat à la tête de l’UEFA, nous reçoit dans les bureaux de son ancien cabinet de Grosuplje, une bourgade proche de la capitale slovène Ljubljana. Pas une once de stress ne perle lors de l’entretien que le président de la fédération européenne a accordé à Der Spiegel et au réseau de médias European Investigative Collaborations (EIC), dont fait partie Mediapart, qui a publié les Football Leaks.