Moscou cherche à anéantir le mouvement Navalny

Par

Le Kremlin a décidé d’éradiquer le mouvement d’opposition créé par Alexeï Navalny, en passe d’être déclaré « extrémiste » par le Parlement russe et obligé de cesser ses activités. Dans les régions, répression et intimidations s’accumulent contre les jeunes militants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mourmansk, Briansk (Russie).– Assise dans ce qu’il reste du siège local du « réseau Navalny » à Mourmansk, dans le Grand Nord russe, Violetta Groudina ne peut que constater les dégâts : une porte d’entrée forcée, du matériel saccagé, des impacts sur la fenêtre, des graffitis et croix gammées sur les murs…, le tout entrecoupé de plusieurs visites de la police. « Ce mois dernier a été assez chargé », commente-t-elle prosaïquement, avec une ironie dont les Russes savent faire preuve en temps de crise.