Les Etats-Unis sont de retour en Amérique centrale

Par

Depuis la crise des enfants migrants à l’été 2014, Washington réinvestit la région centraméricaine. Militarisation, lutte contre la corruption, capitaux étrangers et accords de libre-échange : pour le géant américain, tout est bon dès qu'il s'agit de protéger ses frontières du narcotrafic et de l’immigration.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre correspondante au Mexique. - « Cette année a marqué le début de la lutte contre la corruption au Guatemala, mais on ne va pas, et on ne peut pas, s’arrêter là, parce qu’il nous reste encore beaucoup d’années de combat. » Cette déclaration n’est pas celle d’un juge anticorruption guatémaltèque, mais une intervention de Todd Robinson, l’ambassadeur des États-Unis au Guatemala, invité à l’inauguration d’un « Festival anticorruption » organisé le 9 décembre 2015, à l’initiative du gouvernement guatémaltèque.