L'Onu désigne l'équipe chargée d'enquêter sur la mort de Khashoggi

Par
Agnès Callamard, chargée par l'Onu de conduire l'enquête indépendante internationale sur la mort de Jamal Khashoggi, sera assistée d'une juriste britannique et d'un scientifique portugais, a-t-on appris vendredi auprès des Nations unies.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

GENEVE (Reuters) - Agnès Callamard, chargée par l'Onu de conduire l'enquête indépendante internationale sur la mort de Jamal Khashoggi, sera assistée d'une juriste britannique et d'un scientifique portugais, a-t-on appris vendredi auprès des Nations unies.

La désignation de la Française Agnès Callamard, la rapporteure spéciale de l'Onu sur les exécutions sommaires ou arbitraires, a été révélée jeudi par Reuters.

Elle sera assistée dans sa tâche par Helen Kennedy, une avocate britannique, et Duarte Nuno Vieira, un scientifique portugais spécialiste de la médecine légale.

Tous se rendront en Turquie du 28 janvier au 3 février, a annoncé l'Onu, confirmant les propos tenus la veille par Agnès Callamard.

Après avoir multiplié les déclarations contradictoires sur le sort de Jamal Khashoggi, disparu le 2 octobre au sein du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul, les autorités de Ryad ont reconnu qu'il avait été tué et que son corps avait été démembré.

L'Arabie saoudite a traduit en justice 21 Saoudiens, dont cinq risquent la peine capitale, mais dément toute implication du prince héritier Mohamed ben Salman. La Turquie affirme pour sa part que le meurtre a été ordonné au plus haut niveau des dirigeants, sans incriminer pour autant le roi Salman lui-même.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale