PS : les “frondeurs” rappelés à l'ordre mais pas sanctionnés

Par

A l'issue de son bureau national, le parti a fait savoir ce mardi que désormais, il donnerait « ses consignes sur les textes du gouvernement ». Autrement dit, terminé l'« individualisme » que dénonçait plus tôt dans la matinée le président du groupe à l'Assemblée, Bruno Le Roux. Après le débat, les parlementaires seront invités à voter les lois d'une seule voix. Les “frondeurs” du PS, eux, goûtent peu à ce rappel à l'ordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.