Vente de Rafale bloquée: la France subit encore la loi américaine

Par

Les États-Unis utilisent l’extraterritorialité de leurs lois pour tenter de bloquer l’exportation de Rafale à l’Égypte sous prétexte qu'un composant d'un missile de l'avion est américain. Face à cette législation en forme d'arme de guerre économique, l’Europe ne s’est toujours pas donné les moyens de contre-attaquer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le succès commercial du Rafale en Égypte, en 2015, présageait un avenir (enfin) souriant pour l’avion de combat français de Dassault. Mais le contrat menace de capoter à cause de l’extraterritorialité des lois américaines, c’est-à-dire le fait que les États-Unis imposent leur législation au reste du monde, explique Hervé Guyader, président du Comité français pour le droit du commerce international, dans une tribune publiée par Les Échos.