A Lyon, sept manifestants déférés lundi devant le parquet

Par
Vingt-et-une personnes ont été placées en garde à vue en marge de la manifestation des "Gilets jaunes" samedi à Lyon, parmi lesquelles sept seront déférées lundi, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Lyon.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

LYON (Reuters) - Vingt-et-une personnes ont été placées en garde à vue en marge de la manifestation des "Gilets jaunes" samedi à Lyon, parmi lesquelles sept seront déférées lundi, a-t-on appris dimanche auprès du parquet de Lyon.

   Parmi les personnes déférées figurent quatre mineurs impliqués dans des faits de dégradations volontaires commises en réunion, pour la destruction de vitrines d'une agence bancaire, notamment, a ajouté cette source.

On compte également deux personnes majeures impliquées dans des violences sur les forces de l'ordre, et une autre impliquée dans des faits de dégradation d'un véhicule de police.

Trois autres individus placés en gardes à vue ont également été convoqués devant le tribunal correctionnel de Lyon ou devant le juge des enfants à une date ultérieure pour avoir participé à un groupe en vue de commettre des dégradations ou des violences.

Les autres ont été remis en liberté.

L'"acte XV" du mouvement des "Gilets jaunes" a été marqué samedi par des heurts, notamment à Clermont-Ferrand et Rennes, et une mobilisation en légère hausse par rapport à la semaine dernière, avec quelque 46.600 manifestants dont 5.800 à Paris.

La manifestation à Lyon a rassemblé moins d'un millier de participants mais a été émaillée par des actes de violence contre les forces de l'ordre et des dégradations de matériel urbain.

A Clermont-Ferrand, point de ralliement qui a attiré quelque 2.500 personnes, le bilan est de neuf blessés parmi les manifestants, dont sept pris en charge par les services de secours, a annoncé samedi en soirée la préfecture du Puy-de-Dôme. Trente-trois personnes ont été interpellées, dont 16 placées en garde à vue.

A Paris, vingt-huit personnes ont été arrêtées samedi lors d'une manifestation majoritairement calme, en dépit de heurts lors de sa dispersion. Deux manifestants ont été blessés.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale