Réfugiés: l’ONU «très préoccupée» par l’accord UE-Turquie

Par

Le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad al-Hussein, se dit « profondément préoccupé » par l'accord signé entre l'UE et la Turquie pour renvoyer les migrants et les réfugiés. Il a exprimé son inquiétude concernant les mesures de détention « arbitraires » sur les îles grecques. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La contestation contre l’accord entre l’UE et la Turquie prend de l’ampleur. Signé le 18 mars à Bruxelles, ce texte vise à décourager les réfugiés et migrants d’entrer en Europe via les îles grecques. Le haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad al-Hussein, s’est dit jeudi 24 mars « profondément préoccupé » par ce deal et a exprimé son inquiétude concernant les mesures de détention « arbitraires » des réfugiés et des migrants. « L’intention déclarée de renvoyer tous les réfugiés et migrants contraste avec les garanties d’évaluations individuelles », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Pour pouvoir considérer ces garanties comme authentiques, l’évaluation individuelle des demandes doit prendre en compte la possibilité que les personnes en question ne soient, dans les faits, pas renvoyées, a-t-il ajouté. Sans cela, ces mesures seraient encore qualifiées d’expulsion collective. »