Le vol détourné par la Biélorussie relance le débat sur l’efficacité des sanctions de l’UE

En réaction à la détention du journaliste Roman Protassevitch, les dirigeants des 27 ont réclamé un durcissement des sanctions visant Minsk.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les dirigeants des 27, réunis lors d’un sommet bruxellois ouvert lundi 24 mai, ont tenu à afficher leur fermeté. À l’unanimité, ils ont « vivement condamné » le détournement d’un avion de ligne de la compagnie Ryanair, qui a permis aux autorités biélorusses d’emprisonner, dimanche, un journaliste et opposant au régime, Roman Protassevitch, ainsi que son amie, Sofia Sapega.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal