En Grèce, la bataille de l'audiovisuel public se poursuit face à un nouveau pouvoir

Par

ERT est toujours officiellement fermé. Le premier ministre Samaras, contraint de remodeler son exécutif après le coup de force contre l'audiovisuel public, se retrouve en étrange position : il renforce le parti ennemi PASOK au sein de sa coalition, tout en droitisant encore son équipe. Combien de temps cela durera-t-il?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Athènes, de notre correspondante