Aux États-Unis, Publicis accusé de stratégies de marketing « illégales » et « malhonnêtes »

Par

Le géant publicitaire français est poursuivi pour avoir œuvré, selon une procureur de l’État du Massachusetts, à ce que les médecins américains prescrivent davantage d’Oxycontin. Un médicament du laboratoire Purdue Pharma, mis en cause dans la crise des opioïdes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis).– Sur sa page Internet, le géant Publicis, « troisième groupe mondial de communication », explique son succès grâce « à une puissante alchimie de la créativité et de la technologie ». En 2020, malgré la pandémie de Covid-19, le groupe a réalisé plus de 11 milliards de dollars de gains (9,7 milliards d’euros), dont 7,2 milliards de dollars aux États-Unis, son plus gros marché.