En Espagne, faute d’accord avec Podemos, Pedro Sánchez échoue à obtenir la confiance des députés

Par

Le leader socialiste a maintenant deux mois pour retenter de former un gouvernement. Et l’incapacité à parvenir durant la semaine à s’entendre sur un gouvernement commun avec Pablo Iglesias risque de laisser des traces.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les deux hommes ont tenu en haleine toute l’Espagne ces derniers jours. Pablo Iglesias, chef de la coalition Unidas Podemos (qui rassemble son mouvement et la gauche radicale d'Izquierda Unida), et le leader du parti socialiste espagnol (PSOE) Pedro Sánchez ont négocié âprement, devant les députés et des millions de téléspectateurs, pour tenter de trouver un accord de coalition. Les deux représentants n’y sont pas parvenus, plongeant le pays dans une nouvelle phase d’incertitude politique.