Massacre de Bisesero au Rwanda: fin de l'enquête, pas de mise en examen

Par

Treize années d’investigations sur l’éventuelle responsabilité de l’armée française dans le massacre de Bisesero, événement qui figure parmi les plus embarrassants pour la France sur sa conduite durant le génocide des Tutsis, ont pris fin. Les juges viennent de signifier la clôture de leur instruction, sans prononcer aucune mise en examen à l’encontre des militaires mis en cause.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Treize années d’enquête sur l’éventuelle responsabilité pénale de l’armée française dans le massacre de Bisesero, événement qui figure parmi les plus embarrassants pour la France sur sa conduite durant le génocide des Tutsis au Rwanda, viennent de prendre fin au tribunal de Paris.