Lampedusa : après la compassion, le cynisme

Lors du conseil européen qui s'est réuni à Bruxelles ce vendredi 25 octobre, les 28 se sont mis d’accord pour renforcer les moyens de l'agence de contrôle des frontières extérieures de l'UE et ont salué le tout nouveau système de partage des données Eurosur. À la question : comment éviter que les réfugiés ne périssent en mer ? ils répondent : en les décourageant de partir de chez eux.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les dirigeants européens ont séché leurs larmes. Après les naufrages qui ont coûté la vie à 400 personnes au moins au large des côtes de Lampedusa les 3 et 11 octobre 2013, les États membres se sont mis d’accord pour renforcer les contrôles aux frontières extérieures, lors du conseil européen qui les a réunis jeudi 24 et vendredi 25 octobre à Bruxelles. À la question : comment éviter que les réfugiés ne périssent en mer ? ils répondent : en les décourageant de partir de chez eux.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal