Les cadres noirs américains veulent peser politiquement

Par

Constituant jusqu’alors un réseau informel, des dirigeants noirs américains ont décidé de créer un groupe de pression pour peser sur les questions d’éducation, de droit de vote et d’emploi.

 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ces cadres américains ont en commun d’être noirs, de se rencontrer régulièrement lors d’événements mondains et de donner  de l’argent pour des causes philanthropiques ou politiques. Ils ont décidé de passer à la vitesse supérieure et de créer, d’ici à début 2018, un comité d’action politique (PAC, political action committee). Ils se disent prêts à soutenir n’importe quel candidat dont l’agenda correspondra à celui de leur futur PAC, quelle que soit sa couleur politique. On compte parmi eux Charles Phillips, le PDG de l’éditeur de logiciels américain Infor, Tony Coles, à la tête de l’entreprise biotech Yumanity Therapeutics, Marva Smalls, une cadre du conglomérat américain Viacom, et William M. Lewis Jr., un responsable de la banque Lazard.